Recits de course‎ > ‎

1er Triathlon de Colmar

Base Nautique de Houssen – 12 Septembre 2010

Pour la première édition du triathlon de Colmar, cette journée fut vraiment une réussite ! Bravo aux organisateurs ! 

Le matin, pour le triathlon « découverte », on voyait bien que c’était une « découverte » pour une bonne majorité des participants. 


On frissonnait tous, et toutes, sur les bords de la gravière, pas seulement de froid, mais un peu d’appréhension avant l’épreuve qui nous attendait. C’est un peu drôle quand même de commencer une compétition sans s’échauffer en se jetant directement dans l’eau…

Au coup de sifflet, nous (les filles) sommes parties les premières et on y est allé toutes de bon cœur vers cette eau à 19°C qui nous tendait les bras comme si c’était notre salut, comme si nous n’avions pas pris de bains depuis des mois !! 

Bon, une fois dedans, il a quand même fallu se ressaisir car après l’euphorie du départ, et le froid qui finalement vous bloquait un peu la respiration, vous aviez intérêt à vous concentrer pour essayer de suivre tous ces petits bonnets roses qui sortaient de l’eau et tenter d’emprunter le chemin le plus direct pour contourner les bouées. 


Finalement, ces 500 m sont passés relativement vite mais je suis quand même sortie de l’eau un peu essoufflée. 



Après, les choses se sont un peu compliquées. Retrouver son emplacement n’a pas été un trop gros problème mais enlever cette foutue combinaison s’est révélé être digne d’un numéro de contorsionniste ! Nous nous sommes toutes transformées en ver de terre qu’on vient de couper en deux et dont les parties se tortillent pour retrouver sa moitié. Ayant réussi à s’extirper, tant bien que mal, de cette double peau bien embarrassante, il a fallu enfiler un T-shirt sur un maillot de bain mouillé ce qui s’est soldé, dans mon cas, par un arrachage des deux dossards qui étaient si méticuleusement accrochés avec des épingles à l’avant et l’arrière du T-shirt…restaient encore les chaussettes (sur des pieds mouillés, pas si simple non plus) et les chaussures. 


Le circuit vélo s’est plutôt bien déroulé (19 km sur du plat) et j’ai même réussi à dépasser plusieurs filles (merci Céline pour le vélo, ça a beaucoup joué!). Restait les 5 km de course à pied. Facile me direz vous ? Et bien détrompez vous ! En descendant du vélo, vous avez l’impression qu’un petit rigolo vous a joué une farce en vous accrochant des poids de 2 kg sous chaque chaussure. Le course débutait par une traversée d’un champ, sur un terrain pas très stable, ce qui n’était pas franchement agréable….surtout avec ces foutus poids accrochés sous vos godasses ! La course était organisée sous la forme d’un aller-retour ce qui vous donnait une idée de votre classement. Je me suis vite rendue compte que, si j’avais des poids de 2 kg sous mes chaussures, la plupart des autres filles devait au moins trainer 10 kg car elles n’avançaient pas très vite… Cela faisait bien mon affaire, car j’ai pu en dépasser environ 10. 

Bilan de ce triathlon, je suis arrivée 17ième sur 53 et 2ième de ma catégorie avec un temps d’1h19 et 30 sec. Je sauve l’honneur du club car, à la course à pied, je suis 4ième au scratch mais, je ne vous dirai pas avec quel temps.... 




En tout cas, dans ce cadre idéal pour un triathlon, avec le soleil et l’ambiance qui étaient au rendez-vous, nous avons passé une superbe journée et j’espère que l’année prochaine, je ne serai pas la seule du club à la tenter ! 



Véro
Ċ
JF Bonnet,
14 sept. 2010 à 05:57
Comments